Chavirer de Lola Lafon

4
(1)

« Les danseurs sont les athlètes de Dieu » – Albert Einstein

Elles sont jeunes et naïves, elles ont des rêves mais pas les moyens de les réaliser. C’est alors que surgit une bonne fée sous les traits de Cathy. Mais Cathy est-elle la bonne fée ou le loup du Petit Chaperon Rouge ?

Cathy la « fée » recrute en banlieue est, pas vraiment pauvre mais pas très aisée non plus, bref une banlieue des classes moyennes. Elle fait miroiter à ces gamines l’octroi d’une bourse pour réaliser leur rêve mais à une condition : il faut savoir si on veut vraiment atteindre le but fixé et surtout être mature.

Dans Chavirer, Lola Lafon nous fait suivre les pas de Cléo, jeune adolescente fondue de danse et postulante pour l’attribution d’une bourse de la fondation Galatée. Cléo de recrutée deviendra recruteuse à son tour.

Chavirer est un roman sur les inégalités de classe (on apprend à Cléo à bien se tenir, à apprécier ce qui est beau) et sur l’emprise car aucune gamine ne parlera à ses parents de l’étrange méthode du « jury » de la fondation, à cause de la honte mais pas seulement…

Chavirer est un roman très fort sur la pédophilie et l’emprise, écrit sans misérabilisme, sans pathos pourtant les tourments de Cléo sont bien présents.

Le talent de Lola Lafon est de mettre au jour la souffrance de Cléo en décrivant sa manière d’agir et d’interagir avec les autres, en montrant le traumatisme qui s’est littéralement enkysté dans le cerveau de Cléo sans forcer le trait.

Mais Cléo n’est pas qu’une victime, elle mettra toute son énergie à réaliser son rêve avec ou sans bourse parce que la danse c’est à peu près tout ce qui lui reste.

Chavirer, un roman terrible et fort.

Editions Acte Sud – 345 pages – 2020

Se procurer Chavirer de Lola Lafon

0 0 votes
Noter l'article
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x